Fiche pays Colombie

Colombie

Nom officiel du pays : République de Colombie
Capitale : Bogotá
Superficie : 1 141 748 km²
Population : 45 566 856 d’habitants
Peuples et ethnies : La population colombienne provient des esclaves africains transportés en Amérique à l’époque de la conquête au XVIe siècle. Les colons européens ont utilisé cette main d’œuvre africaine sur leurs plantations de coton, de sucre, de riz, de bananes et de tabac mais aussi pour l’exploitation des mines. Les esclaves qui parvenaient à s’échapper, se sont réfugiés sur la côte pacifique. C’est précisément là que l’on retrouve de nos jours la plus authentique communauté afro-colombienne.
A l’époque de la conquête, des populations indigènes étaient déjà présentes dans le pays. .
La Colombie compte aujourd’hui 80 ethnies et plus de 64 langues vernaculaires et 300 dialectes. Cela représente environ 700 000 personnes, réparties dans 32 départements et principalement établies dans les régions chaudes et humides.
En 1991, la Colombie se dote d’une nouvelle constitution qui reconnaît et protège cette diversité ethnique et ce patrimoine culturel en leur attribuant des droits territoriaux spécifiques et une certaine autonomie culturelle.
Langues : Espagnol
Religions : La religion catholique est majoritaire en Colombie (95 % de la population en 2006). Cette religion imprègne plusieurs domaines de la vie sociale dont l’éducation.
Les Colombiens sont de fervents chrétiens qui font donner à leurs enfants les différents sacrements de l’Eglise et qui n’hésitent pas à pratiquer et ce même parfois quitte à mettre leur vie sociale de côté.
Institutions politiques : République à régime présidentiel
Président : Juan Manuel Santos
Monnaie : Peso colombien (COP)


Histoire

Les premiers colons espagnols arrivent en Colombie vers 1500. Ils partent à la conquête des terres et se heurtent aux tribus indigènes comme les Chibchas (ou Muiscas) et les Tayronas, qu’ils n’hésitent pas à massacrer. Ces territoires conquis deviennent rapidement des colonies puis ils forment la province espagnole de Nouvelle-Grenade, érigée en vice-royauté en 1717. La Nouvelle-Grenade inclut désormais les vice-royautés de la Nouvelle-Espagne et du Pérou. .

En 1810, la Colombie est traversée par un mouvement indépendantiste dirigé par Simón Bolívar et Francisco de Paula Santander. Ce mouvement conduit triomphalement à la création de la République fédérale de Grande-Colombie en 1819 après la bataille de Boyaca (7 août 1819) et reconnue par le Congrès d’Angostura du 17 décembre 1919. Bolivar avait proclamé l’union du Venezuela et de la Nouvelle-Grenade le 10 août 1819.

Mais les tensions au sein du gouvernement conduisent à la division du territoire. En 1830, les départements de la Grande-Colombie se séparent le Venezuela, l’Equateur et la Colombie. A l’issue de cette séparation, Cundinamarca prend le nom de Nouvelle-Grenade, pour devenir en 1886 la République de Colombie. Mais les tensions internes subsistent et déclenchent une guerre civile qui verra les Etats-Unis intervenir et qui conduira à la perte du Panama en 1903.

En 1948, le dirigeant de gauche Jorge Eliecer Gaitan est assassiné à Bogota, ce qui provoque une guerre civile appelée « la Violencia ». Les libéraux et les conservateurs qui se partagent le pouvoir entre 1948 et 1957 ne parviennent pas à endiguer cette guerre civile qui fait 300 000 morts. Finalement les deux partis se mettent d’accord pour former un front national qui gouvernera jusqu’en 1974. Mais plusieurs groupes armés refusent de rendre les armes (surtout les groupes communistes) et se montrent déçus du front national qui ne fait rien pour réduire les inégalités sociales et pour développer le pays.

Depuis les années soixante, la Colombie est en proie à un conflit armé opposant plusieurs forces : armée, groupes de guérilleros marxistes (FARC ou ELN), groupes paramilitaires d’extrême droite du côté des grands propriétaires terriens (AUC ou Aguilas Negras).



Géographie

La Colombie est composée de cinq grandes régions : la Caraïbe, le Pacifique, les Andes, l’Orénoque et l’Amazonie. Elles constituent des zones ethniques et de langues différentes et leurs activités économiques sont très diversifiées.

La population est surtout répartie dans les Andes dans les villes de Bogotá, Bucaramanga, Medellín, Cúcuta, San Juan de Pasto , Pereira, Manizales, Neiva et Ibagué, ainsi que sur la côte du Nord en Caraïbe avec les villes de Barranquilla, Carthagène (la ville la plus touristique du pays), Montería, Sincelejo, Santa Marta et Valledupar. La troisième ville du pays, Cali, se trouve à la frontière des zones pacifique et andine.

Les trois autres zones restantes (la Côte du Pacifique, l'Orénoque et l'Amazonie) sont les moins développées, cela est surtout visible dans les départements du Chocó, Guainía, Putumayo, Vaupés, Caquetá, Vichada, Guaviare et Amazonas.

Les Andes colombiennes n’ont pas l’unité géographique que l’on retrouve dans le reste de la chaîne andine. Elles se composent de trois grands massifs séparés entre eux par deux rivières importantes : le Cauca et la Magdalena. Cette dernière était jadis la voie de transport la plus fréquentée du pays. La Colombie présente sur son territoire de grands contrastes climatiques et des paysages très variés. On y côtoie des déserts, des forêts tropicales et subtropicales ainsi que des neiges éternelles.



Economie

En 2010, un euro s’échangeait contre 2 300/2 700 pesos et un dollar américain valait entre 1 820 et 2 100 pesos. .
La Colombie a doublé sa production de charbon en 10 ans, ce qui en fait le 13e producteur mondial. En revanche, la production de café a diminué de presque 20 %. La Colombie occupe la 3e place de pays producteur de pétrole en Amérique du Sud, juste derrière le Venezuela et le Brésil.



t

150

créateurs de voyages

r

21858

avis de voyageurs

d

Garantie

Capital 7,7m€ & Assurance 8m€

Paiement Sécurisé

o

1500

suggestions d'itinéraires 100% personnalisables

U

144262

voyageurs nous ont fait confiance

Haut